Témoignages

"Je pratique un sport de concentration depuis quelques années. Lors de mes entraînements, je faisais des scores corrects, mais, arrivée au championnat, une angoisse m'envahissait ; le regard des spectateurs me gênait. Je perdais mes moyens.
Une séance de kinésiologie m'a permis d'aborder la compétition en toute sérénité. L'angoisse disparue, j'ai pu améliorer ma concentration et obtenir de meilleurs résultats."

"Je me suis dirigée vers la kinésiologie, afin d'être (peut être) aidée, dans mes relations professionnelles. Un de mes patrons, me faisait peur, car son caractère violent verbalement, ressemblait à celui de mon père.
Après 3 séances, la kinésiologue a réussi à me faire réagir en adulte, plutôt que de subir comme un enfant . Réagir, se maîtriser et savoir expulser cette intrusion dans mon esprit, m'ont permis de ne plus aller au travail la boule au ventre. De plus, j'aborde plus facilement les gens, suis donc plus libre pour communiquer avec les autres.
Et puis, la différence avec un psy, c'est que nous ne sommes pas obligé de raconter toute sa vie avec Mme Terrand, car la méthode a de nombreux raccourcis de chapitre, qui n'enlèvent rien à la justesse et la révélation des problèmes. Merci, je vis mieux."

"Il y a 4 ans, et pendant 2 ans, mon genou gauche se déboîtait de plus en plus souvent et je ne parvenais plus à pouvoir me tenir debout et à m'appuyer sur la jambe sans douleur. Cet état déficient faisait suite à une rupture des ligaments croisés alors que j'étais à l'arrêt, à ski, et que j'ai été fauchée par l'arrière, écartelée et entraînée dans une chute. Je résistais à me faire opérer et à rester immobilisée, plusieurs mois...
C'est alors que j'ai pris rendez-vous chez Monique. En 3 séances espacées de plusieurs semaines, j'ai obtenu la consolidation de l'articulation qui ne me lâchait plus à la moindre occasion.
J'étais d'autant plus soulagée que je ne réussissais plus à trouver le mouvement adéquat pour remettre l'articulation en état de marche et plus je forçais sur le genou réfractaire, plus j'avais mal et plus ces déboîtements revenaient fréquemment. A tel point que cet handicap ne m'autorisait plus à envisager des voyages et j'avais perdu confiance . en mon genou qui ne me permettait plus de me tenir debout ! Après avoir retrouvé confiance en mon genou, je refais du ski de descente.Ce qui le sollicite beaucoup !
Au cours d'une séance j'ai abordé le problème qui me poursuivait depuis l'enfance : manger quand je suis contrariée pour ne pas avoir à exprimer mon désarroi. Oui, depuis un demi siècle, j'avais une addiction à la nourriture, à tel point qu'il m'était impossible de résister à finir une tablette de chocolat entamée...
Maintenant, je ne me jette plus sur la nourriture comme si je n'avais pas mangé depuis 2 jours ! Quel soulagement ! Et puis ça m'a permis de m'alléger sans avoir besoin de faire un régime et de me priver ; ce qui est fort appréciable, surtout quand les habitués remarquent que j'ai changé de forme.
La kinésiologie a bien des secrets pour moi, mais ce qui compte, c'est le résultat. Et puis, ça me plait bien que le mieux-être vienne des réponses de mon corps plutôt que des médicaments, chimie pleine de secrets aussi, mais qui soigne d'un côté et démolit de l'autre..."

"Je pratique l'agility à haut niveau. C'est un sport canin, qui demande une grande concentration et une parfaite maîtrise de soi. La difficulté dans ce sport est d'obtenir une super relation avec son chien. L'animal ressent son maître d'une façon extrême ; (si le maître n'est pas bien, le chien ne sera pas bien).
Depuis un an et demi que je fais régulièrement des séances de kinésiologie, j'ai énormément progressé, car je gère très bien mon stress avant une grande compétition (Championnat du monde en mai 2007, et podium en aout 2007 de la plus prestigieuse finale française "Les Masters") La kinésiologie m'apporte le petit plus pour faire la différence en compétition, et de ce fait facilite ma vie au quotidien. Que c'est bon de se sentir bien."

"Quand, à 6 ans et demi, notre fille Florine a perdu sa grand-mère paternelle de 88 ans, elle n'a pas réagi tout de suite. Du moins pas comme nous ; elle semblait même distante, comme détachée des événements. Il est vrai qu'à cet âge la notion de la mort est difficilement appréhendable.
Mais Florine est notre unique enfant et sa grand mère était à peu près sa seule famille (nous mis à part). Ma mère est toujours restée jeune d'esprit. L'une et l'autre étaient donc très complices.
Le jour de la cérémonie, elle a été embrassé l'urne qui contenait les cendres de Maman sans montrer d'émotion particulière bien que nous lui ayons expliqué ou se trouvait sa mamie, puis la vie à repris son cours.
Environ quatre mois plus tard notre fille qui avait toujours été excellente à l'école se transforma du tout au tout. De motivée pour apprendre qu'elle était, elle devint paresseuse puis indisciplinée et même impolie avec sa maîtresse, allant jusqu'à lui dire à plusieurs reprises qu'elle refusait de faire ce qui lui était demandé. Au bout de deux mois de ce régime, nous étions complètement dépassés, affolés; Ni les cajoleries, les discussions et même les menaces ne la firent revenir à plus de bon sens.
Le jour de ses sept ans, elle se réjouissait d'inviter des camarades d'école et nous avions passé un accord avec elle : Travaille au moins ce jour la et tes amis pourront venir ; elle a promis, mais le soir venu, sa maîtresse nous informa de son refus répétitif d'obéir. La sanction tomba, pas de repas d'anniversaire.....Malgré ses larmes!
Une de mes soeurs nous parla de la kinésiologie et nous avons vite trouvé les coordonnées de Monique Terrand, qui après contact téléphonique, nous a fixé un rendez-vous. Deux séances plus tard, Florine était remise sur les rails ! En l'espace d'un mois, elle a rattrapé le retard scolaire et se trouve maintenant dans le peloton de tête de sa classe en suscitant les compliments du corps enseignant.
C'est une petite fille enjouée, équilibrée que nous pensions avoir perdu qui nous a été rendue."

J'ai consulté Mme Terrand une première fois pour m'aider à appréhender les événements, tels que des sorties en boîte de nuit avec mes amis, des invitations à dîner, sorties au bowling... car j'angoissais plusieurs jours avant et toute la journée précédent une sortie (maux de tête, nausées, mal de dos) ; cela me gâchait mes soirées ; j'avais 20 ans, c'était très embêtant ! Depuis mes séances de kinésiologie, je ne ressens plus d'angoisses, plus d'appréhension ; je peux même sortir au dernier moment ; je n'ai plus peur, je ne me rends plus malade et je profite pleinement de mes soirées. Une année plus tard, j'ai rencontré quelqu'un. J'avais des problèmes de comportement avec lui (pas de sortie avec lui, pas de présentation à la famille, à mes amis, à sa famille non plus). J'étais très indépendante et je l'évitais beaucoup. Pourtant je tenais à lui. Quand on était ensemble, je n'arrivais pas à être naturelle avec lui ; j’avais beaucoup de craintes, de peur vis a vis de choses très naturelles de la vie et du quotidien. J'avais des paroles très méchantes envers lui également. Il m'était impossible de révéler mes sentiments ; j'étais bloquée. Quelques séances avec Mme Terrand et ma vie à changé !!!! On a très vite emménager ensemble ; on vient juste de se pacser et nous avons pleins de projets ; tout se passe pour le mieux. Je remercie Mme Terrand, de m'avoir aider pendant ces séances.

Depuis des années, j'étais très anxieuse, très déprimée. Tellement j'étais mal et comme je ne voulais pas prendre d'antidépresseurs, j'ai entrepris une psychothérapie pendant un an. J'allais mieux mais pas complètement ; j ai rencontré mon amie, qui m'a dit : "Va voir un ou une kinésiologue !"
Elle m'en a cherché une sur internet ; elle est tombée sur le site de Monique Terrand. Elle m'a dit : "Va la voir, je la sens très bien. Son site est très bien fait". J'ai pris rendez vous et j y suis allée.
àpeu près toutes les six semaines à Longvic, je revivais. J'ai commencé en mai 2009 et aujourd'hui en février 2010, je suis toujours très bien. Je suis contente d'être sortie de ce que je vivais. Maintenant, je sais gérer mes émotions dans n'importe quelle circonstance.

"Louna a toujours été un bébé très agité, pleine de vie certes, mais les nuits étaient franchement très compliquées, et au bout de 9 mois, elle se réveillait toujours sans cesse, parfois plus de 3 fois chaque nuit ! Nous étions épuisés et j'ai décidé de consulter Monique, que j'avais déjà vue pour moi même et qui avait résolu entre autres, un problème d'infection urinaire récidivant que je trainais depuis des années !
Monique a trouvé que Louna avait un stress par rapport à sa naissance sous césarienne provoquée 15 jours avant la date du terme.
Quelques corections pendant la séance..... et Louna dort enfin paisiblement ! Ouf ! Et merci !!!!!"

"J'étais claustrophobe depuis ma plus tendre enfance. Phobie certainement héritée de ma mère, elle même claustrophobe.
Prendre l'ascenseur, monter à l'arrière d'une voiture sans porte pour sortir, prendre l'avion, monter dans les télécabines à la montagne, toutes ces choses du quotidien devenaient parfois compliquées à gérer pour moi et source de grande angoisse, voire panique !
L'été dernier, je devais aller en voyage scolaire à Rome avec ma fille en avion bien sûr, puis sur place métro et bus sous la chaleur italienne (la chaleur étant un amplificateur de la claustrophobie).
Une amie m'a conseillé d'aller voir Monique. Ce que j'ai fait 48h avant mon départ.
Au moment de prendre l'avion, aucune angoisse, j'ai pris le bus et le métro bondés sous 35° sans aucune appréhension. Maintenant je prends l'ascenseur au lieu de monter les étages à pieds...
Grâce à Monique (mais aussi à moi comme elle le dit souvent!) je ne suis plus claustrophobe.
Merci Monique"

"Ma fille a commencé à faire des "spasmes du sanglot" (elle s'arrêtait de respirer, devenait grise et s'évanouissait) à 2 mois. Elle n'en avait pas refait jusqu'à ses 21 mois (mars 2011) ; la crise fut assez forte, elle avait été placée en observation à l'hôpital d'enfants pendant 3 jours ; tous les examens pratiqués là-bas n'ont rien révélés (EEG, ECG, prises de sang, température, pouls, tension...
Ces crises étaient purement émotionnelles. Puis, elle en a refait une 4 mois après (juillet), une suivante en septembre, pour finir transportée par les pompiers en novembre à cause de très fortes convulsions dûes à ces spasmes.
Les crises se rapprochant et étant de plus en plus fortes, on m'a conseillé d'aller consulter Mme Terrand, j'ai eu rendez-vous très rapidement ; Mme Terrand n'a vu Louison qu'une fois, en décembre dernier, et depuis, plus un spasme, plus rien...
La sérénité se réinstalle doucement chez nous, on reste sur nos gardes, mais rien... Moi qui n'avais plus d'espoir, et qui vivais dans la terreur d'un nouveau spasme depuis les convulsions, je suis soulagée et je dis un grand merci à Mme Terrand, merci beaucoup. "

"C'est un ami médecin qui m'a fait connaître la Kinésiologie. Cette méthode douce implique le corps et le mental.
J'avais accumulé ces derniers mois des traumatismes émotionnels vécus dans les milieux professionnel et privé. Ces derniers sont restés imprimés dans ma mémoire et revenaient sans cesse.
A la première séance, j'ai beaucoup pleuré et grâce à  cette méthode et à  la gentillesse de Mme TERRAND, j'ai senti le corps et l'esprit qui se débloquaient.
A la seconde séance, je me suis sentie moins irritable, moins fatiguée, plus de larme, l'image des chocs m'a quittée, je me suis sentie LIBEREE, LIBRE.
Et aujourd'hui, à  59 ans au chômage, je viens de retrouver un emploi. Je recommande fortement cette méthode à  tous ceux qui souffrent de mal-être."

"Tout d'abord, je tiens à remercier Monique TERRAND d'exister pour nous, de nous aider à vaincre nos angoisses, nos peurs, nos douleurs ; il m'est apparu pendant 3 semaines des douleurs insupportables du côté gauche, dans la cheville, genou, épaule.
Toutes les articulations me faisaient très mal et je n'ai jamais ressenti ces douleurs auparavant. J'ai pris peur et suis allée voir mon médecin. J'ai fait tous les examens et tout s'est révélé correct : il m'a conseillé de voir une psychologue mais je sais qu'au plus profond de moi-même, cela ne m'apporte rien.
Je n'avais qu'un seul recours car je connais Monique depuis quelques années et je savais que cette personne allait m'apporter du positif.
Après avoir consulté Monique, le lendemain, déjà je n'avais plus ces douleurs : j'étais stupéfaite et je le suis encore.
Je continuerai à consulter Monique pour la moindre difficulté. Merci encore !"

Alors que tout ronronne pourtant dans ma vie, voici que l'approche des 45 ans me joue des tours : angoisse, insomnies, crises de spasmophilie viennent envahir mon corps au point de rendre mon quotidien très perturbé. La névrose s'installe.
. Un traitement anxiolytique sans grande efficacité... puis un jour en voiture, une très forte crise : pompiers, ambulance, hôpital... nouvelle prescription médicamenteuse sans grande conviction. C'est alors que ma soeur me fait rencontrer Monique Terrand, Une première séance de ses bons soins améliore nettement ma situation, les crises s'estompent, s'éloignent, se gèrent.
Une deuxième séance puis je retrouve goût à la vie, je retrouve le sommei, je ne fais plus de crises de spasmophilie. J'ai aujourd'hui 57 ans et je dois un grand MERCI à Monique car depuis toutes ces années, je n'ai jamais eu de nouvelles crises et si parfois, j'en ressentais les premiers symptômes, je sais combien Monique est la personne à contacter rapidement et malgré les quelques 220km qui nous séparent, je n'hésiterai pas.